Publié le: jeu, mar 22nd, 2012

Mazal Tov

Un fait unique dans les annales des déclarations palestiniennes s’est produit hier. Pour la première fois un leader palestinien, en l’occurrence Salem Fayad, Premier ministre de l’Autorité Palestinienne, a fait une déclaration sans ambiguïté et condamné un attentat de la façon la plus formelle. S’exprimant sur le meurtrier de Toulouse qui a tué 3 soldats français, un rabbin et 3 enfants, il a qualifié cet attentat de « lâche et touchant des innocents », mais surtout il n’a pas hésité à fustiger Mehra qui avait affirmé « tuer des enfants juifs pour venger les enfants de Gaza » ; Salem Fayad a envoyé un message clair : « Le temps est venu pour ces criminels d’arrêter d’utiliser le nom de la Palestine pour justifier leurs actions terroristes. Ce crime est condamné dans les termes les plus forts par les palestiniens et leurs enfants. Aucun enfant palestinien ne peut accepter qu’un crime vise des personnes innocentes ». Des déclarations qui ont semble-t-il inspirées le député arabe Ahmed Tibi qui a estimé hier que la tuerie de Toulouse est  »un crime haineux et vil. Les Palestiniens n’ont pas besoin de ceux qui tuent des enfants pour les protéger, ça suffit ».

Par Yaël Lancri

1 Commentaire
  1. Il est temps pour les Palestiniens de reconnaître que leur cause a été instrumentalisée depuis le début par entre autres, « les frères arabes », les grandes puissances durant la Guerre froide, les islamistes et aujourd’hui, les Khomeinistes iraniens. A quand leur fameuse « autonomie de décision » ?

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les tags Html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*

Convertisseur