Publié le: jeu, nov 24th, 2011

Israël Magazine 127

André Darmon,     Directeur de la publication

La Révolution des tentes
ou le Mai 68 de l’Etat Hébreu.

Ce que l’on subodorait et que l’on craignait depuis quelque temps en Israël, vient d’éclater sous la forme d’un important mouvement de contestation qui est passé en quelques jours du statut modeste de coup de gueule vindicatif à l’envergure d’une quasi révolution sociale. Nous vous contions le mois dernier cette Révolution du cottage, le fromage emblématique de l’Etat hébreu, la révolte globale contre la hausse des produits laitiers qui dissimulait bien d’autres rébellions, celle qui se dresse devant le prix exorbitant des voitures et des carburants, celle qui combat l’envolée vertigineuse du cours des appartements devenus inabordables ; nous vous parlions depuis quelques années de la pauvreté récurrente d’un quart de la population israélienne qui faisait face à l’insolente richesse de quelques-uns. Aujourd’hui, les bataillons des pauvres du pays viennent d’être rejoints par les oubliés de la croissance. Cela pourrait, bien plus que Mahmoud Abbas, le Hezbollah ou Ahmadinejad, ou encore bien plus que l’influence d’un renversement traditionnel de coalitions à la Knesset, faire basculer et tomber le gouvernement israélien. La révolution consumériste israélienne, impensable il y a quelques mois, a pris comme une torche avec cette bataille conquise des produits laitiers (qui n’est pourtant pas finie) et qui s’est étendue à tous les pans de la société israélienne. Ce sont des océans de campements de tentes de toiles de protestation qui se sont implantées (comme c’est drôle, Rue Rothschild à Tel-Aviv entre autres) dans toutes les villes d’Israël, Kiriat-Chmoné, Holon, Jérusalem, Ashdod ou Beersheva. Les Israéliens qui sont confrontés à ce que certains cyniques baptisent des ‘problèmes de riches’ sans comprendre la profondeur de leur désespoir, ne voulaient pas, ne pouvaient pas ainsi être en reste devant les populations des pays arabes, lesquelles bien moins outillées, bien moins cultivées et préparées, n’en ont pas moins fait tomber leurs gouvernements et leurs dictateurs comme en Tunisie ou en Egypte.

Retrouvez la suite de l’article dans Israël Magazine N°127.
Abonnez-vous dès maintenant à Israël Magazine par mail : darmon7@gmail.com
ou par tél : 01-83-62-65-20 (de France) ou 08-8671599 (d’Israël).

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les tags Html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*

Convertisseur