Publié le: jeu, avr 19th, 2012

Echec et mat

Au pays du Cheshbesh, il semblerait que le jeu d’échecs soit roi. Bien que rêvant de jouir de l’exposition médiatique du basket-ball et fantasmant de recevoir ne fût-ce que le dixième du budget accordé par l’Etat aux équipes du ballon rond, l’association du jeu d’échecs israélienne est probablement l’association  sportive dont Israël pourrait se vanter le plus. Avec un récent vainqueur de la Coupe du Monde, une équipe nationale médaillée d’argent aux derniers Championnats du Monde et une relève déjà assurée,  le sport israélien ne devrait-il pas se remettre en question ?

Boris Gelfand, vous connaissez ? Non ? Pourtant cet Israélien d’origine biélorusse possède le titre de grand maître et occupe la sixième place du classement mondial des joueurs d’échecs. Il a récemment remporté le deuxième tournoi d’échecs le plus important toutes catégories et se prépare à tenter de décrocher le titre ultime de champion du monde.  Arrivé en Israël en 1998, Gelfand détient un palmarès qui ferait rougir les plus grands stratèges.

Historique

Avec plus de 100 clubs d’échecs à travers le pays, les dirigeants de la discipline peuvent être fiers de la fulgurante progression qu’elle a connu depuis le jour de son instauration officielle en Israël en 1949. Malgré une incapacité sincère à soutenir financièrement l’association des jeux d’échecs israélienne, l’ancien Premier Ministre d’Israël, David Ben Gourion, était pourtant le premier fan de ce sport qui remontait le moral du peuple, au plus bas à cette époque.

Par Grégory Weitz

Retrouvez la suite de l’article dans Israël Magazine N°111
Abonnez-vous dès maintenant à Israël Magazine par mail : darmon7@gmail.com
ou par tél : 01-83-62-65-20 (de France) ou 08-8671599 d’Israël

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser les tags Html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*

Convertisseur